Guillaume Robic

photomaton

Si le photomaton n'est pas une invention récente, il peut illustrer l’évolution de notre société où la technologie nous amène à faire de plus en plus de choses par nous-mêmes, en excluant l’autre, la machine le remplaçant. Il met en exergue une solitude qui nous amène à nous retrouver seuls ; seuls avec nous-mêmes et seuls avec notre image. Ce qui m’intéresse dans cette série de portraits intitulée « Photomaton », c’est d’aller au-delà de l’image en allant à la recherche d’une humanité, de notre humanité. Ces portraits sont également inspirés de personnes que j'ai rencontrées dans mon parcours professionnel. Des visages marqués par la solitude, par la maladie psychique, par la souffrance. Ils disent quelque chose de nous-mêmes, de ce qui nous rassemble... notre humanité.


Commentaires :



Architecture du site :

Nom des catégories :

Abstrait
personnages
photomaton
Encres
Galerie 1
Galerie 2
Galerie 3
Format 30 X 40

- 2014 -

Panel d'administration